On me dit que tout ira. Que ça passera. Que tu reviendras. Qu'il faut que je te laisse. Que tu es un monstre. Que nous sommes uniques. Que la vie est belle. Que ça ira mieux plus tard. Que tout va s'améliorer. Que je ne dois pas chercher à te chercher. Que tu es plus brisé que moi. Que je dois me reconstruire. Que je suis forte. Que je dois finir mes études. Que je devrais dessiner. Que je dessine bien. Qu'on ne comprend pas ce que j'écris. Que bientôt je pourrai faire ce que je veux. Que les gens sont des cons. Que tout le monde n'est pas comme ça. Que ça changera.

Je ne sais que penser. Ces voix diffèrent. Je les laisse couler le long de mon âme sans qu'elles imprègnent mon esprit, qu'elles bavent sur mon coeur.

Tout ce que je sais, c'est ce que je ressens.

J'ai beau boire, j'ai beau sortir, j'ai beau regarder des films, j'ai beau écouter de la musique, j'ai beau jouer à des jeux vidéos, j'ai beau dormir...
Je pense à toi.

Et quand je pense à toi, mon coeur éclate, encore. Il pleure car tu lui manques.

Je ne t'écris pas, pas sans une raison explicite. J'essaye. Je pourrais, mais je me force à ne pas le faire. Mais c'est dur.

Je ne sais pas si ça ira, si ça passera, si tu reviendras, s'il faut que je te laisse, si tu es un monstre, si nous sommes uniques, si la vie est belle, si ça ira mieux plus tard, si tout va s'améliorer, si je ne dois pas chercher à te chercher, si tu es plus brisé que moi, si je dois me reconstruire, si je suis forte, si je dois finir mes études, si je devrais dessiner, si je dessine bien, si on ne comprend pas ce que j'écris, si bientôt je pourrai faire ce que je veux, si les gens sont des cons, si tout le monde n'est pas comme ça, si ça changera.

Je sais uniquement que je suis triste. Et que ce sentiment ne passe pas.