La différence entre un libriste et une libriste ?

Un geek, c'est creepy, une geek c'est trop bien parce que ça laisse jouer aux jeux vidéos et bouffer de la pizza.

 

Donc, bien sûr, une histoire de préjugés.

 

J'ai mis longtemps avant de toucher un linux. J'avais peur de casser ma machine, en installant un OS autre que celle de base dessus. En effet, certains constructeurs rendent subrepticement les machines dépendantes d'un OS (ce qui est interdit par les lois du commerce, en passant).

Puis, en BTS, on avait une prof libriste, qui a mis tout le parc info des développeurs sous linux (un ubuntu idiot avec comme gestionnaire de fenêtre Gnome metacity). Donc, on a passé deux ans à utiliser comme outil de travail du linux. J'ai appris (enfin, surtout découvert) un certain nombre de commandes durant cette période.

Durant mon deuxième stage, j'ai utilisé un pc sous kubuntu (un ubuntu avec KDE comme gestionnaire de fenêtres). J'ai appris pas mal de commandes là aussi. Et on m'a enseigné le fonctionnement du logiciel Netbeans.

 

Là, je suis en école d'ingénieur. Le parc informatique tourne sous linux, encore, des machines virtuelles xubuntu (ubuntu avec XFCE comme gestionnaire de fenêtres). Et au travail, j'ai installé mon pc seule, c'est un ubuntu avec Gnome 3 comme gestionnaire de fenêtres.

 

J'ai envie de dire que linux, ou en tout cas ubuntu (auquel je suis habituée maintenant) est vraiment un merveilleux outil de travail ET de bricolage. Si windows possédait la moitié des outils de Linux, ce serait merveilleux.

Le seul bémol : on peut pas vraiment jouer avec.

 

Maintenant, j'en suis à prêcher la bonne parole auprès de mes camarades, qui ont la mauvaise idée de développer sous Windows (on gagne un temps fou, avec linux). Et pour moi, c'est simple, car je n'ai pas trop l'air bizarre et sectaire, contrairement au geek de la classe, qui râle tout le temps contre la surveillance de google, la mauvaise qualité du matériel et parle de ses bricolages.