Ma mère a partagé cette vidéo sur facebook :

www.youtube.com/watch

 

Mon avis est que le respect, ça se perd. Ce que j'entends par là, c'est que c'est quelque chose de dû, mais que si on ne fait rien pour entretenir ce droit au respect, on le perd.

Je pense que vous savez que je suis très loin de porter ma mère dans mon coeur. Pour moi, n'importe qui ne mérite pas le respect UNIQUEMENT parce que c'est le parent de quelqu'un. Quelqu'un mérite le respect CAR il respecte les autres.

Ce n'est pas le cas de ma mère, loin de là.

 

Peut-être qu'un jour, je lui dirai, simplement, je lui cracherai au visage sur ses statuts de merde, ses partages d'images où elle pleure qu'on devrait faire plus attention à elle parce qu'on a qu'une mère après tout, que c'est une conne. Que je la hais et qu'elle me fait vomir.

Elle me fait tellement de mal. Tout le temps. Elle est toxique.

 

Mais bon, on est pas obligé de faire attention à ses gosses, après tout on en a plusieurs.

 

Et puis, reconnaître ses torts, hein (klodd, petit clin d'oeil) c'est pas donné à tout le monde. "Ouais, j'ai balancé ma carrière par la fenêtre !" Et je devrais dire quoi ? Merci ? Merci de ME REPROCHER d'avoir dû te SACRIFIER ? Pauvre petite maman ! Tu n'avais pas le choix ! Tu ne voulais pas d'enfants !

Ah, non, c'est vrai.

Tu voulais 4 gosses. Et puis, aussi, un vrai mari, pas un con immobile, comme tu arrêtes pas de nous le sortir.

Tu voulais plein de trucs, et puis tu les as pas eu, et après, qui prend les reproches ? Moi ? Mon frère ? Justine, elle a de la chance, c'est toi miniature, tu es fière d'elle ! Elle réussit ! C'est pas une conne de branleuse comme mon frangin et moi, hein !

Tu sais qu'elle t'a embobiné ? Qu'elle en branlait pas une ? Mais tu t'en fous.

 

Ouais, tu t'en fous que j'ai essayé de me tuer, hein. Que je me sentais mal et que c'est toujours pas fini...

Tu t'en fous !

Pauvre martyr !

Ouh, tu sais, les martyr, les vrais, ils demandent pas qu'on pleure pour eux, hein.

Toi, tu passes ton temps à dire que t'es bien sympa mais qu'il faut pas pousser.

 

Je suis bien sympa, mais faut pas pousser. T'en fais pas que ce que tu me fais, tu l'auras en retour de bâton. J'vais pas me forcer, moi. Je suis pas du genre à me torturer puis faire les reproches. Je te dirai simplement : bah non, tu te démerdes. Bah non, je t'aime pas. Bah non, c'est pas un devoir. Voilà. T'as l'air conne, c'est comme ça.

Puis peut-être même que ce que je dis sur ta pomme, ça sortira un jour au public. Et ça, ce sera terrible, hein. Que les gens voient ton vrai visage. Celui que tu prends quand tu cries à la maison sur tout le monde. Pas celui avec un faux sourire affiché, avec lequel tu attires les papillons.

 

Oh, t'en fais pas. Des mère effectivement on en a qu'une. Et parfois, c'est une sacré merde.